#MONGRANDBO vu par Belinda Frikh / Carnet de Village n°1

Publié le 29/07/2021.

 
Belinda Frikh choisie pour signer deux oeuvres originales pour Le Grand-Bornand

 
UNE COLLABORATION INEDITE...
Illustratrice française - annécienne de naissance - Belinda Frikh rentre de 21 ans passés à Londres où, forte d’une première exposition dont l’intégralité s’est vendue en 3h, elle a notamment travaillé dans le milieu de la haute couture, fréquenté l’entourage de Banksy et s’est vue intégrer les murs du prestigieux « Great Scotland Yard Hotel » aux côtés des plus grands peintres anglais. A l’aune de ce parcours atypique, l’artiste a été choisie pour dessiner les oeuvres amenées à illustrer la nouvelle brochure touristique du Grand-Bornand pour l’année à venir, brochure qui prendra la forme d’un journal.

...POUR UN SUPPORT TOURISTIQUE NON MOINS AUDACIEUX
Influencée par « le ménage à trois de la confrérie des Préraphaélites, l’Art nouveau et l’imagerie séduisante des années 80 », Belinda Frikh a donc transposé ses figures féminines sensuelles et magnétiques dans l’univers - non moins puissant - du Grand-Bornand, village avec lequel elle garde un lien particulier pour y avoir appris à skier toute petite. Cette collaboration avec une artiste à l’aura internationale marque un tournant pour la station, qui affirme là son positionnement résolument artistique et culturel, en lien avec l’ouverture de « La Source », nouveau lieu d’exploration de l’Alpe qui se veut lui aussi ludique, turbulent et décalé. Sans compter le support en lui-même où seront reproduites les oeuvres, dont la sortie est prévue le lundi 12 juillet : un journal, donc, intitulé #mongrandbo, présenté comme le nouveau fer de lance des éditions touristiques du Grand-Bornand doublé d’un lieu de débat où se croiseront dorénavant les regards d’habitants, d’experts d’un sujet donné et d’artistes, pour écrire un nouveau récit de la station en écho à ses fondamentaux, et imaginer ensemble des futurs souhaitables au regard d’un passé - et d’un présent - enviables. Quitte à bousculer les codes, surprendre et interroger... Il est à noter que les originaux de Belinda Frikh sont exposés à « La Source » depuis son ouverture lundi dernier, et reproduits sous la forme de posters proposés au tarif de 5 € par la boutique officielle de l’Office de tourisme.
  • belindafrikh-legrandbornand-art-oeuvre - © Le Grand-Bornand Tourisme