Nouveautés domaine skiable alpin

  • Nouveautés Hiver 2017-2018
  • Nouveautés Hiver 2017-2018

Le Grand-Bornand explore de nouvelles pistes...


Les principaux chantiers de la campagne de travaux 2017-2018 :

» La création d’une nouvelle entrée sur le versant sud-ouest du mont Lachat, pour rejoindre plus bas « La Gypaète » par une ligne de moindre pente en suivant le tracé du télésiège de façon à pouvoir en assurer un entretien le plus fréquent possible. Cette nouvelle piste respecte les deux pistes emblématiques du sommet du Lachat, « La Noire du Lachat » et « La Gypaète », en serpentant sur l’épaule ouest du mont Lachat et en réaménageant une partie de la piste de chantier existante jusqu’à rejoindre les pentes médianes de « La Gypaète », au relief plus modéré.
Cette nouvelle bretelle, baptisée « L’Aiglon », permet des perspectives d’ouverture beaucoup plus régulières que n’en offre la partie haute de « La Gypaète », tant en terme d’amplitude journalière que de jours d’ouverture. « La Gypaète », quant à elle, conservera tout son caractère pour les inconditionnels des pistes sans préparation, et la « Noire » verra son accès facilité.
De niveau rouge comme « La Gypaète », « L’Aiglon » assurera une véritable continuité pour l’itinéraire « Dénivel'Maxx » qui, du sommet du Lachat, rejoint d’un seul jet le village du Grand-Bornand en empruntant la piste des « Envers » avec ses 1050m de dénivelée continue, un des atouts majeurs du domaine skiable. Avec la campagne 2017, cet itinéraire trouvera une véritable identité par une mise en cohérence du niveau de l’ensemble de son parcours, la rouge des « Envers » étant fréquentée par un public assez large.

» L’ouverture d’une variante facile au bas de la remarquable combe de la Tolar, pour intégrer cette piste dans des flux plus ouverts et, en particulier, rejoindre directement le front neige du Chinaillon.

» La reprise de l’entrée de la piste de la Duche pour faciliter de nouvelles trajectoires à l’adresse de skieurs de niveaux plus éclectiques.

» Côté neige de culture, il s’agit de garantir la neige avec encore plus de qualité, surtout aux conditions de température dites « marginales », soit entre moins 4° et moins 2°. Après un effort important réalisé en 2016, portant le débit de production instantané à 2000 m3/h contre 1300 antérieurement, des travaux se poursuivent sur la base d’un programme visant un taux de couverture en neige de culture approchant 50 % du domaine, fort d’une nouvelle adduction d’eau pour atteindre un débit instantané de 2800 m3/h, soit un doublement en 2 ans des performances techniques du réseau en rappelant que le Grand-Bornand est doté de 360 000 m3 d’eau en réserve, volume dépassant ses besoins annuels. 

» De nouvelles pistes sécurisées en neige principalement dans le secteur du maroly : piste des Airelles, des primevères, de la Duche (partie haute), de la 2000 (partie basse). 


 
...joue la carte « arty»...
 
Autre projet majeur, cet hiver 2017-2018 verra le remplacement des anciennes cabines de la télécabine du Rosay. La porte d’accès au domaine skiable au départ du Grand-Bornand Village sera ainsi dotée de cabines dernier cri (8 places assises identifiées, installées en couronne sur tout le pourtour de la cabine offrant un effet « salon » et une surface optimisée permettant l’accueil de 2 personnes en plus aux moments d’affluence) aussi confortables à emprunter pour les skieurs... qu’agréables à admirer de l’extérieur. En effet, après le parcours de l’Art Vache, les artistes et performeurs réunis sous la direction artistique du peintre du cru Pierre Amoudry, sont à l’œuvre dans le cadre de l’habillage « arty » des cabines, dotant ainsi la station d’une nouvelle galerie d’art en plein air !


 
...et fait durer le plaisir !

Lancées avec succès l’hiver dernier, les opérations ski « Coucher de Soleil » seront reconduites, offrant une chance unique aux mordus de glisse et autres contemplatifs de prolonger d’une heure le plaisir du ski, tous les samedis du 20 janvier au 24 mars, ainsi que tous les soirs des vacances de février. Le principe : profiter du spectacle du coucher de soleil par 2100m d’altitude, en point d’orgue à sa journée de ski, et s’offrir du même coup une dernière descente dans une ambiance renversante... l’autre bénéfice de l’opération consiste à échelonner ainsi les retours en vallée, limitant de fait l’engorgement des routes pour garder intact le capital « bonheur » de sa journée au ski !